Bienvenue sur le site de votre Union Régionale
La force du réseau

Interview d'Olivier Girault, Co-gérant de la Scop Toutenvélo (35) – 1e promo Alter’Venture 2020

Toutenvélo, c’est quoi ?

« Toutenvélo est spécialiste de la logistique urbaine (livraison, course et déménagement) et est aussi fabricant de remorques vélo pour professionnels. Nous sommes aujourd’hui implantés dans 8 villes en France, de Marseille au Havre, en passant par Grenoble, mais tout est parti de Rennes, en 2009. Deux coursiers à vélo y ont imaginé ce projet, qui s’est concrétisé avec la création de la Scop en 2012. Chacune des 8 freechises du réseau est également sous statut Scop. »

Comment avez-vous connu le programme Alter’Venture ?

« C’est Martin, notre délégué de l’Union régionale des Scop qui nous a parlé du programme Alter’Venture. À ce moment-là, nous avions déjà pas mal avancé sur notre projet de regroupement de Scop, on était à un moment clé de changement d’échelle. On était arrivé à un point où ça n’était plus possible que toute l’activité logistique, fabrication de remorques et animation du réseau soit concentrée à Rennes, alors qu’elle impactait l’ensemble des coopératives du réseau. Intégrer Alter’Venture, c’était donc l’occasion de partager la structuration de ce projet plus largement avec toutes les parties prenantes, et d’en accélérer sa mise en œuvre. »

Pourquoi avoir fait le choix d’être accompagnés ?

« J’avoue qu’au tout départ, je n’étais pas convaincu de l’intérêt d’intégrer Alter’Venture, car j’avais déjà suivi la formation Dirigeant d’entreprise de l’ESS pendant 2 ans, et je craignais donc une redondance dans les contenus abordés. Mais contrairement à cette formation diplômante qui me concernait directement, le programme Alter’Venture a permis d’impliquer plus largement les équipes de Toutenvélo, du co-gérant de Rennes aux coopérateurs des autres freechises du territoire. Et puis l’aspect réseautage est très intéressant. On fait tous partie de l’ESS mais avec des fonctionnements différents. Une belle énergie s’est dégagée de notre collectif pendant ces 8 mois, et on est resté en contact une fois le programme terminé. »

Concrètement, comment l’accompagnement d’Alter’Venture s’est-il mis en place, et qu’y avez-vous trouvé ?

« La richesse de ce type de formation, c’est clairement le croisement des réseaux, l’échange d’expériences, comme je viens de l’évoquer. Les intervenants et les autres participants d’Alter’Venture nous ont permis de nous poser de nouvelles questions, ou d’aborder les questions existantes sous un autre angle, de prendre du champ sur notre stratégie de développement, et de structurer notre démarche. Ça a été un super tremplin pour nous. Les 8 mois d’accompagnement sont vraiment nécessaires car pour creuser toutes les dimensions de la partie stratégique, il faut clairement prendre le temps, et c’est quelque chose que l’on ne ferait pas en temps normal. Alors que là, la régularité des temps d’accompagnement a impulsé une dynamique collective en interne dans la Scop qui nous a obligés à travailler le fond des choses.»

Qu’avez-vous déjà mis en place grâce à l’accompagnement d’Alter’Venture ?

« Concrètement, cela a abouti à la naissance de la Scic Toutenvélo mi-février, qui, par une gouvernance élargie, vient structurer l’ensemble du réseau Toutenvélo sur le territoire et l’essaimage de nouvelles structures. Plus précisément, les 20 sociétaires de cette nouvelle entité ont pour ambition d'accompagner, conseiller et développer des sociétés responsables et collectives de cyclologistique, de développer des outils adaptés au transport à vélo, et de façon plus générale, de faire la promotion de ces moyens de transport doux. »

Un conseil à donner aux structures qui souhaiteraient rejoindre Alter’Venture ?

« Accepter de prendre le temps ! Les 8 mois d’accompagnement sont vraiment nécessaires pour mûrir sa réflexion stratégique en amont, pour se lancer sereinement ensuite !».

Olivier-Girault-Toutenvelo-crédits-CGSCOP-CollectifBKE