Zoom sur...

CLPS L’enjeu compétences, figure majeure de la formation professionnelle dans l’Ouest

Carole-Delga-CLPS-28112014-vignetteCLPS L’enjeu compétences, figure majeure de la formation professionnelle dans l’Ouest, vient de concrétiser sa transformation en Scop, à l'occasion de son Assemblée Générale, en présence de la secrétaire d'État Carole Delga.

Un projet collectif et engagé

Le projet coopératif de CLPS L’enjeu compétences n’est ni un aboutissement, ni une rupture : il s’inscrit dans le prolongement d’une histoire débutée il y a plus de trente ans, à la création de l’association en 1980. Sa mission, qui est de favoriser l’accès et le maintien dans l’emploi, en particulier pour les publics les plus fragiles, est en effet importante pour de nombreux salariés, qui s’y reconnaissent et s’y investissent fortement.
Dans l’optique de pérenniser l’activité, un sondage est réalisé en 2013 auprès des salariés, invités à se prononcer sur l’éventualité d’une transformation en Société Coopérative et Participative (Scop). 90 % d’entre eux portent un regard positif sur le projet, et un tiers de ces derniers souhaitent devenir coopérateurs. La réflexion est alors lancée, portée par l’équipe de direction et les salariés intéressés.

Une entreprise coopérative emblématique
CLPS L’enjeu compétences forme, avec l’aide de ses 270 collaborateurs répartis sur une vingtaine d’établissements de l’Ouest, les salariés et les demandeurs d'emploi dans le cadre de la formation continue, de l'alternance et des politiques publiques mises en œuvre par les collectivités territoriales et l'État. Son activité se déploie sur trois axes : l’accompagnement et l’orientation professionnelle, la formation et le conseil - ingénierie de formation. Avec ses 15 000 bénéficiaires de prestations, ses 91 % de réussite aux validations qualifiantes et un chiffre d’affaires de 16 M€ en 2013, il est un acteur majeur de la formation sur le territoire de l’Ouest. C’est donc une entreprise emblématique du secteur de la formation qui fait aujourd’hui le choix de rejoindre le mouvement coopératif.

Pour en savoir plus : www.clps.net
 

Transformeurs & partenaires, 20 ans, Scop innovante

Transformeurs-et-partenaires20 ans, le bel âge pour la Scop Transformeurs & partenaires, qui vient de souffler ses bougies lors d’une manifestation organisée dans ses locaux de Morlaix (Finistère) le 4 avril dernier, en présence d’élus locaux, partenaires et clients.

L’occasion pour l’entreprise, spécialisée dans l’agencement d’espaces professionnels haut de gamme, de dévoiler son tout nouveau  centre d’usinage 5 axes, qui multiplie ses capacités de production, tout en lui permettant de proposer des produits novateurs et d’aborder de nouveaux marchés. Parmi ces nouveautés, on trouve également un nouvel atelier dédié au Corian®, un matériau de surface très résistant venu des Etats-Unis, qui attire beaucoup les designers pour les infinies possibilités de création qu’il permet.
« C’est un secteur où il reste beaucoup de savoirfaire à développer, et donc de nouveaux marchés potentiels », nous explique Jean-Pierre Kergoat, fondateur de l’entreprise. L’acquisition de ces nouveaux équipements représente un investissement total de plus de 200 000 euros, financé en partie grâce à Bpifrance et la Région Bretagne, et qui devrait permettre à la Scop d’augmenter son chiffre d’affaires de 15 à 20 % en trois ans, avec au moins trois créations d’emplois à la clé.
La réputation de T&P dépasse largement les frontières bretonnes : la Scop a par exemple signé la réalisation du showroom du Club Med sur les Champs-Elysées, des boutiques Grand Optical, Picard surgelés ou encore Balenciaga. Son site internet, réalisé par la Scop Appaloosa, permet de découvrir d’autres réalisations plus institutionnelles, comme la salle de conférence de la CCI de Morlaix, dont le style épuré rappelle celle de l’ONU… Ses salariés, ou compagnons comme aime à le souligner Jean-Pierre Kergoat, sont régulièrement missionnés pour des réalisations hors des frontières françaises, comme en Chine ou en Afrique.

T&P compte aujourd’hui 20 salariés (14 associés), pour un chiffre d’affaires de plus de 2,5 millions d’euros. Le statut Scop lui réussit plutôt bien :
« L’esprit coopératif est particulièrement vivant chez la jeune génération, il y a beaucoup d’échanges entre nous. »

Légende photo Chez Transformeurs & partenaires, la moyenne d’âge des salariés est de 32 ans

Source : Magazine Participer, Avril, mai, juin 2014, p. 28
 

L'Ouvre-Boîtes - une entreprise, 200 entrepreneurs

Ouvre-boitesCréee en 2003, l'Ouvre Boîtes a été la première coopérative d'activités et d'emploi en Loire Atlantique 44, elle est aujourd'hui une PME multi-métiers où près de 200 personnes ont créé leur emploi.
En dix ans, L'Ouvre Boîtes, grâce  à la richesses de son modèle et aux intitaves et talents de ses membres, affiche une belle réussite.
C'est à la fois une entreprise partagée entre des porteurs de projets, une entreprise d'innovation économique et sociale et une entreprise de territoire qui se préoccupe d'emploi et de développement local durable : Une entreprise sociale et solidaire

A l'occasion de son dixième anniversiare et du mois de l'ESS, L'l'Ouvre-Boites a lancé un Grand Journal avec à la Une un édito de notre ministre Benoit Hamon et a annoncé un apel à l'épargne solidaire ses titres Coopitalistes. La CAE a également mené plus de vint initiatyve locales, proposées par les entrepreneurs de la coopérative sur tout le mois de novembre.

http://10ansobmoisdeless.eventbrite.fr 
http://videos.tf1.fr/jt-we/2013/l-ouvre-boite-aide-a-la-creation-d-entreprises-8312841.html 
 

Mateloc s'offre une nouvelle identité visuelle et fête ses 30 ans

MatelocA l'occasion de ses 30 ans la Scop Mateloc arbore fièrement  sa nouvelle enseigne et nouvelle signature " Loueur et coopérateur ".
Une pleine santé affichée : un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros, 110 salariés répartis sur huit sites et un avenir plein de promesses.

Une fête s'imposait pour célébrer cette belle réussite : deux temps forts, un temps  festif et convivial entre coopérateurs sur le thème des olympiades champêtres et une journée portes ouvertes pour les partenaires, clients et fournisseurs qui s'est tenue le 3 octobre.

Découvrez le nouveau site de Mateloc qui présente les activités et l'histoire de la Scop : www.mateloc.com

Aquashow reconnu par Tripadvisor

AquashowL’aquarium coopératif breton Aquashow, basé à Audierne, vient de recevoir le certificat d’Excellence 2013 de TripAdvisor.

Ce prix, décerné par le plus grand site de voyage, récompense les entreprises remarquables pour leur constante excellence, évaluée par les voyageurs sur le site.
« Nous y sommes allés en famille et avons été pris en charge du début à la fin par des passionnés, qui connaissent leur métier et aime les animaux ! ».

Avec 39 avis dont 29 « très bien » à « excellent », les visiteurs s’accordent sur le cadre exceptionnel de l’aquarium, si raisonnable soit-il, et sur l’accueil convivial des salariés passionnés par leur métier. L’Aquashow accueille plus de 150 espèces sur 1 800 m². La Scop organise également des spectacles d’oiseaux face à l’estuaire du Goyen.

Alors si vous êtes dans la région bretonne cet été, n’hésitez pas à faire un détour par la ville d’Audierne pour découvrir les merveilles des fonds marins.
Bonne visite !
www.aquarium.fr

Une Scop centenaire dans le secteur automobile

CarrosserieOuvriere 100ans7La Carrosserie ouvrière, fondée en 1911, a choisi de célébrer son 100e anniversaire en organisant une grande journée portes-ouvertes le 23 septembre dernier dans ses locaux de Rennes, sous forme d’exposition-photos aménagée dans les camions qu’elle a, à travers les époques, conçus ou aménagés.
Sur les murs de l’atelier, les visiteurs pouvaient découvrir des dizaines de clichés de l’entreprise à différentes époques, véritable illustration de l’histoire de la carrosserie. Comme de nombreuses sociétés du secteur, la Scop a dû se diversifier pour durer : ainsi, une partie importante de son activité est aujourd’hui consacrée à l’agencement d’intérieurs et la fabrication de camions magasins (pizzas, fromagers ambulants…).
Interrogée sur son parcours, Mireille Monot, présidente de l’entreprise depuis 2002 et salariée de la Scop depuis 1982, a pu rappeler aux journalistes stupéfaits, le fonctionnement atypique de cette Scop : chaque salarié reverse chaque année 5 % de son salaire à la Scop, capital qu’il peut récupérer à son départ. « Mais une fois qu’on y est, on y reste. Le fait de s’investir crée plus de solidarité entre nous ».
www.carrosserieouvriere.com
 

Directrice générale à 36 ans

Parcours_KarineMaheAproboisDiplômée de l’Ecole supérieure de commerce de Rennes et titulaire d’un MBA de la Helsinki School of Economics and Business Administration (Finlande), Karine Mahé, après une première expérience d’agent commercial, rejoint la Scop Aprobois (29) en tant que contrôleur de gestion en 2000. Elle en devient quelques années plus tard responsable financier, puis directrice adjointe avant d’être nommée directrice générale par le conseil d’administration le 1er octobre 2010.

A 36 ans, pragmatique et constructive, cette mère de deux garçons promet de ne pas « faire la révolution » ! « Désiré Mahé a réussi à concilier performance économique et responsabilité sociétale au sein de l’entreprise qu’il a créée. Cette entreprise a une âme et de vraies valeurs. Il n’est pas question de les remettre en cause. » Cette transition à la tête d’Aprobois se fait donc en douceur, Désiré Mahé conservant la présidence de la société.

Le Relais, la valorisation des vêtements au service de l’emploi

Le Relais Bretagne Le Relais Bretagne, installé dans la zone d’activité de Joval à Acigné (35), suite à la reprise de Bretagne Textile Service en juin 1997, collecte et trie des vêtements, chaussures, maroquinerie et jouets provenant des conteneurs situés en Ille-et-Vilaine, en Mayenne, Côtes-d’Armor, Sud-Manche et Morbihan.

La Scop, qui compte aujourd’hui 95 salariés, la moitié en contrat d’insertion et le reste en CDI, a réalisé un chiffre d’affaires de 2,3 millions d’euros en 2010, 15 % de plus qu’en 2009.




 

Isabelle Brion, de la comptabilité à la direction

Brion Isabelle_SCOM2Formée à ESJDB  (Ecole Supérieure des Jeunes Dirigeants du Bâtiment) Isabelle Brion intègre en 1992 une société de taille du granit située à Louvigne-du-désert (35) et qui sera reprise par ses salariés sous statut Scop de 1993 à 1995. Sans s’arrêter sur cet échec et forte de l’expérience des atouts que peut off rir le statut coopératif, elle rejoint en 1998 la Scom, société de construction d’ouvrages métalliques, qui recherchait un ou une comptable, et ce, par l’intermédiaire de l’Union Régionale des Scop de l’Ouest. Très  impliquée, elle prend également en charge la gestion et les relations humaines, rentre au conseil d’administration en 2000, puis sera nommée directrice par ses collègues à  fi n 2006 sur ses compétences et sa qualité de contact pour remplacer le dirigeant parti à la retraite en mars 2007.