1 an après sa transformation en Scic, Ressources T renforce son ancrage territorial.

1 an après sa transformation en Scic, Ressources T renforce son ancrage territorial.

12.12.2016

RessourcesT-equipe-450px

Transformée en Scic (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) il y a tout juste un an, Ressources T consolide son rôle d’acteur majeur de la collecte, du recyclage et de la valorisation des déchets sur l’Ille-et-Vilaine et les départements limitrophes. Elle poursuit aujourd’hui son développement sur de nouveaux segments, et construit de nouvelles collaborations avec l’entrée de collectivités à son capital.


La Scic pour changer d’échelle

Implantées dès 1994 à Rennes, les trois entreprises d’insertion du réseau Envie (Envie 35 pour la rénovation et vente d’appareils électroménagers, Envie 2E pour le recyclage des déchets et Envie Transport Bretagne pour la collecte) sont regroupées au sein de Ressources T, qui supporte les fonctions administratives et de direction de l’ensemble. Pour faire face au développement continu de l’entreprise, sous forme associative depuis son origine, les membres du Conseil d’Administration de Ressources T ont entamé en 2014 un travail de transformation en société coopérative. Avec plus de 100 salariés et 6 millions d’Euros de chiffre d’affaires, la gouvernance de Ressources T nécessitait une remise à plat globale, afin de donner davantage de pouvoir de décision aux salariés, et d’ouvrir l’entreprise aux collectivités et à des partenaires publics comme privés. La Scic, dont le modèle, associé à un ancrage territorial, permet d’associer un grand nombre de parties prenantes autour d’un projet commun, s’est donc imposée comme la réponse la plus adaptée à ces ambitions.
Un an après avoir fait le pas, les changements se font déjà ressentir. « Il n’y a plus que 6 administrateurs bénévoles dans le Conseil d’Administration désormais », explique Michel Saliou, administrateur et bénévole. « L’ambiance a changé. L’implication des salariés est perceptible, et leur intérêt à débattre des sujets de stratégie et d’avenir est évident. On constate une nouvelle dynamique, qui va permettre à la Scic de se projeter dans ses chantiers de développement avec efficacité. »


La Scic pour contribuer au développement d’une politique territoriale globale

Outre l’implication plus forte des salariés dans la vie de l’entreprise, la Scic permet aussi désormais d’associer de nouveaux membres tels que les collectivités territoriales (dans la suite de Rennes Métropole, qui vient d’intégrer la Scic il y a quelques jours) et des employeurs locaux, privés et publics, pour travailler ensemble au développement et à l’amélioration de l’outil de création de valeurs économiques et humaines qu’est Ressources T. Avec eux, la Scic ambitionne de développer une politique territoriale globale qui favorise l’emploi et l’environnement, et la promotion de l’économie circulaire dans la gestion des déchets, et ce, en s’appuyant sur des activités rentables et pérennes. Première étape de ces coopérations, un partenariat a été mis en place avec Véolia en 2015 autour du traitement de matelas usagés. Il permet de démanteler près de 2 000 tonnes de matelas par an, et a permis de créer 11 emplois dont 9 en insertion. La preuve que le modèle coopératif est capable de changer d’échelle, et d’apporter des solutions concrètes d’insertion par l’emploi et des réponses aux problématiques environnementales.
 

> Lire le communiqué de presse du 12 décembre 2016