CMEG : l'innovation au service du bâtiment

CMEG : l'innovation au service du bâtiment

04.12.2015

CMEG

Créée en 1950, la Scop CMEG (Coopérative Métropolitaine d’Entreprise Générale) est une entreprise générale du bâtiment. Implantée sur la commune de Bretteville-L’Orgueilleuse, près de Caen, elle dispose également d’un centre de travaux au Havre ainsi que d’une filiale sur la commune du Trait (76), entre Rouen et Le Havre.

Le béton ! Voici le cœur de métier de l’entreprise CMEG. Mais pas n’importe lequel : le béton fruit de l’innovation. « Depuis sa création, l’entreprise CMEG a toujours su croître et innover autour du béton », explique Matthieu Dufeu, ingénieur recherche  et développement au sein de l’entreprise depuis 2010. Dès les années 1970, l’entreprise fait en effet le pari de la construction modulaire et, en même temps qu’elle s'est dotée de son propre bureau d’études, elle a inauguré sa propre unité de préfabriqué béton. Une caractéristique qui, aujourd’hui encore, fait la renommée de l’entreprise.
 
Au fil des ans, l’entreprise continue ses recherches sur le béton appliqué aux panneaux modulaires et multiplie les brevets pour jouir aujourd’hui d’une forte notoriété régionale. « Avec nos sites de fabrication de Bretteville et du Trait, la solution des panneaux préfabriqués offre un gain de temps et une rapidité dans la mise en œuvre par rapport à une construction classique, ce qui séduit nos clients. De plus, nous ne sommes pas soumis aux intempéries de l’hiver pour le temps de séchage du béton », précise Matthieu Dufeu.
 
Par ailleurs, si certains panneaux peuvent bénéficier d’une finition ultérieure en fonction de la commande du client, il est également possible de mettre en œuvre des panneaux autoplaçants, intégrant dès leur conception l’isolation des murs, ou encore un revêtement extérieur définitif imitant les aspects d’un bardage métallique, d’un mur de briques ou d'un rainurage de lames de bois avec la teinte de son choix. « C’est par l’innovation que nous avons réussi à créer de la valeur ajoutée à partir d’un matériau a priori basique. Nos bétons sont des bétons techniques, très peu poreux, donc peu sensibles aux effets de la pollution ».
 
Dernier-né de la recherche de CMEG (en partenariat avec l’ESITC de Caen) : BtonLin qui pourrait bien connaître une mise sur le marché dès 2017. « Il s’agit d’un projet de recherche que nous avons initié avec l’école d’ingénieurs de Caen, mais aussi d’autres partenaires tels que le groupe Depestele, ou encore le laboratoire CRISMAT.  Nous étudions ensemble la faisabilité industrielle d’un béton armé qui ferait appel non plus à une armature métallique, mais bien à des copeaux de lin », détaille Matthieu Dufeu, lui-même ancien élève de l’ESITC et alternant au sein de la structure dès 2007.
 
Chaque année, l’entreprise coopérative CMEG (170 salariés) réalise une dizaine de chantiers et est à l’origine de la pose de 35 000 m² de façades. Tous ces bâtiments sont en totale conformité avec les différentes réglementations (RT 2012…).

Source : Jacques-Olivier Gasly et Normandinamik