Organisation

Le réseau des Scop accompagne la création, la reprise et la transformation d’entreprises sous forme Scop (Société coopérative de production) ou Scic (Société coopérative d’intérêt collectif). Il propose un service complet aux entrepreneurs : accueil, accompagnement dans la durée, financements, formations, échanges entre entrepreneurs, représentation auprès des Pouvoirs publics.

Animé par la Confédération générale des Scop au plan national, le réseau des Scop est présent sur tout le territoire avec treize Unions régionales et trois Fédérations de métiers : BTP, communication, industrie.
 

Confédération générale des Scop (CG Scop)


Sa mission de rassemblement
La Confédération générale des Scop fonctionne sur une base de libre adhésion des coopératives. Ses instances électives, ses publications, ses structures d’échanges et de dialogue favorisent la communication entre ses membres et participent à l’animation du réseau.

La représentation des Scop au plan national
La CG Scop est le porte-parole du Mouvement Scop auprès des pouvoirs publics et des acteurs politiques, économiques et sociaux. Elle participe à l’élaboration des textes législatifs et réglementaires qui concernent le droit coopératif. Ses élus siègent au Conseil supérieur de la Coopération et au Conseil économique, social et environnemental (Cese). Enfin, la CG Scop représente ses adhérents auprès de la Commission de l’Union européenne, du Parlement européen et des instances coopératives.

La coordination des services et appuis aux Scop
Vecteur de la solidarité inter-Scop, la CG Scop anime et coordonne l’action des instances du réseau : Unions régionales, Fédérations professionnelles, organismes techniques d’appui ou de gestion.